Essai de la Toyota Yaris 4ème génération

La firme japonaise a réussi à nous surprendre avec certains des modèles les plus passionnés de son histoire. C’est le cas de la Toyota Yaris GRMN, mais aussi de la Supra et de la toute nouvelle Yaris GR4.

Sans surprise on passe à l’hybride

La nouvelle Yaris 2020 avec la nouvelle architecture mondiale de Toyota (TNGA) s’engage fermement en faveur d’une technologie hybride qui, par coïncidence, en est également à sa quatrième génération. La Toyota Yaris 2020 est présentée en utilisant, pour la première fois, la plateforme GA-B, le système hybride de quatrième génération de la marque et un aspect technologique et sécuritaire qui en fait l’un des systèmes urbains les plus sûrs au monde.

Toyota a une longue histoire de moteurs hybrides. Dans le cas de la Yaris, à partir de 2012, elle intégrera un système de propulsion hybride ; le modèle 2020 utilisera la quatrième génération. Nous parlons du système hybride 1,5 Dynamic Force, qui est directement dérivé des moteurs 2,0 et 2,5 litres utilisés par la Corolla, le RAV4 et la Camry.

Une citadine confortable

L’intérieur de la Yaris fait peau neuve

L’empattement plus long permet d’avoir encore plus d’espace intérieur par rapport à la génération actuelle. La nouvelle Yaris présente désormais une texture, un fonctionnement et un son améliorés des commandes, de l’éclairage ou des formes. Il offrira pour la première fois une finition en feutre pour les panneaux de porte ou un tableau de bord au toucher doux. En termes de confort, elle héritera des sièges de la Toyota Corolla.

La technologie a été développée selon le concept “Mains sur le volant, yeux sur la route”. Tous les éléments sont donc conçus pour éviter de quitter la route des yeux et repose sur trois éléments principaux : l’écran de la console centrale du système d’info-divertissement Toyota Touch, un écran TFT dans le tableau de bord et, pour la première fois dans le segment B, un écran couleur Head-up Display de 10 pouces, qui projette sur le pare-brise les informations du système de navigation ou la limite de vitesse de la route. En outre, la taille et l’orientation du volant ont été modifiées pour améliorer la position de conduite.

Un moteur timide mais une autonomie au RDV

La Toyota Yaris 4 hybride dispose d’un nouveau moteur essence 1.5 à trois cylindres délivrant 91 ch et 120 Nm. La quatrième génération dispose d’un moteur 1.5 essence à trois cylindres d’une puissance de 91 ch pour une valeur de couple de 120 Nm, et un électromoteur délivrant 80 ch et 141 Nm. La puissance de la Toyota Yaris 4ème génération possède un moteur qui a été augmenté de 15 % (soit 114 ch). La nouvelle Toyota yaeis peut également rouler en mode électrique et atteindre les 130 km/h, avec une batterie plus autonome conçue en lithium-ion.

Un secteur de la citadine hybride très concurrentiel

Venir concurrencer la Renault Clio E-Tech

Huit ans après la Toyota Yaris, la Renault Clio 5 passe en mode hybride avec un moteur électrique et petite batterie. Ces éléments lui donnent la possibilité lui permettent de rouler en mode électrique en ville pour y réduire la consommation

La Clio est également dotée de deux machines électriques, reliées à une petite batterie Hitachi lithium-ion de 1,2 kWh. La boîte de vitesses robotisée à crabots, sans embrayage ni synchroniseurs est équipée de quatre rapports pour le moteur thermique et deux pour l’électrique.

Dépasser la Honda Jazz e:HEV

La Jazz conserve demeure le principal outsider des marques tels que Peugeot et Renault.. La Honda Jazz affiche une élégance parfaite avec des éléments à la pointe de la technologie tels qu’un limitateur de vitesse intelligent, une climatisation automatique, un régulateur de vitesse adaptatif entre autres. A ceux-là s’ajoutent un intérieur en cuir et un système multimédia Honda Connect.

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires