Ssangyong Korando e-XDi 149

Une silhouette sobre mais moderne

 Essai SUV Ssangyong Korando

De l’extérieur, le Ssangyong Korando restylé arbore une face avant sympathique. Depuis la sortie du SUV, celle-ci a été profondément revue et est marquée par de grands feux diurnes à LED au regard expressif, ainsi qu’un capot tout en rondeurs. L’aspect baroudeur du SUV se retrouve à travers ses jantes de 18 pouces ainsi que sa large entrée d’air au niveau de la calandre maillée. Nous avons trouvé la silhouette du Korando dynamique, même si son design ne fait pas l’objet de beaucoup d’originalité. Long de 4,41 mètres, large de 1,83 mètre et haut de 1,67 mètre, le véhicule sud-coréen entre directement en concurrence avec les Nissan Qashqai, Ford Kuga ou encore Volkswagen Tiguan.

Un habitacle spacieux

Habitacle Ssangyong Korando

Une fois à l’intérieur de notre version d’essai, nous découvrons une planche de bord quelque peu basique, mais qui reste dans l’air du temps grâce à la présence d’un écran central tactile. Malgré des assemblages qui mériteraient davantage de rigueur, le niveau de finition de l’habitacle est bon. Nous avons apprécié la présence de plastiques moussés qui surplombent la planche de bord et les quelques inserts en aluminium apportant une touche de raffinement.

L’habitabilité reste l’un des avantages majeurs du Korando. Nous avons ainsi testé l’agrément des sièges à l’arrière et retenons un très grand espace qui ne laisse personne à l’étroit. La place aux jambes et aux coudes est généreuse et les dossiers sont réglables en inclinaison pour notre plus grand confort. Installés à la place centrale arrière, nous avons pu profiter d’un plancher pratiquement plat et d’une garde au toit suffisante. A cet emplacement, la sellerie était cependant trop ferme par rapport aux autres sièges.

Le coffre de 486 litres nous a permis d’accueillir facilement trois grandes valises ainsi que deux sacs. Celui-ci est modulable et peut atteindre une capacité de chargement de 1 312 litres lorsque la banquette arrière est totalement abaissée.

Le plein d’équipements

Equipements Ssyangong Korando

Le Korando restylé ne nous a pas vraiment laissé le choix, étant donné qu’un seul niveau d’équipement est proposé. Baptisée “Pack Sport”, l’unique finition inclut les airbags, l’ESP, l’aide au freinage d’urgence, le radar de recul, le régulateur de vitesse, l’antipatinage et la climatisation automatique. Petit bonus de notre essai, la présence de sièges avant chauffants qui risquent de rendre verts de jalousie les passagers arrière en hiver. Côté connectivité, l’écran tactile de la planche de bord regroupe l’autoradio CD MP3 et le Bluetooth. A cela s’ajoute la présence d’une prise USB et Jack.

La liste des équipements est loin d’être exhaustive, mais certains dispositifs, désormais présents sur la plupart des modèles du marché, manquent à l’appel. Nous avons ainsi regretté l’absence de régulateur de vitesse adaptatif, d’alerte de franchissement de ligne ou encore de système de surveillance des angles morts. Facturé à partir de 25 490 € le Korando, qui ne lésine pas sur les équipements, reste tout de même très compétitif. Trois dotations sont disponibles en option : la peinture métallisée à 500 €, le système de navigation GPS à 990 € ainsi que la caméra de recul, au prix de 290 €.

Un véhicule souple mais bruyant

Conduite à bord du Ssangyong Korando

Notre expérience sur la route à bord du Korando a été rythmée de hauts et de bas. Commençons par le sujet qui fâche, à savoir les suspensions, très souples à vitesse élevée mais qui se révèlent trop fermes à plus basse allure. Les aspérités de la route en ville se sont fait tout de suite ressentir durant notre essai. Doté d’un moteur diesel 2.2 L de quatre cylindres, le SUV japonais présente un défaut d’insonorisation qui n’a pas assuré notre quiétude à bord durant l’essai. Les décibels se font particulièrement entendre au démarrage de la voiture à froid, puis se réduisent par la suite. Enfin, nous avons noté un manque de dynamisme de la direction qui était quelque peu en retard par rapport au braquage du volant. Malgré l’absence du système Start & Stop, nous avons noté durant notre essai une consommation sur parcours mixte de 8 L/100 km, un score raisonnable dans la catégorie des SUVs. En revanche, le Korando subit un malus écologique de 410 € avec 139 g/km de CO2 rejetés.

Passons au côté plus agréable, avec les points positifs que nous avons retirés de cet essai routier. Avec ses 149 ch et 360 Nm de couple sous le capot, le Ssangyong Korando s’est montré très performant sur la route. Bien que le SUV pèse 1 720 kg, les accélérations se sont montrées franches et les reprises à bas régime vives. La place du conducteur offre une position de conduite haute très rassurante, notamment grâce à une large surface vitrée pour une visibilité optimale.

##separator##

Bilan

Korando_2.2_SE_10-.jpg

Malgré une concurrence accrue sur le marché des SUVs, le Ssangyong Korando présente de nombreuses qualités. Le premier avantage du véhicule sud-coréen est assurément son prix, qui débute à 25 490 € et le place comme l’un des SUVs compacts les moins chers du marché. Une facture très compétitive, lorsque l’on voit la richesse de la dotation, qui fait du Korando une voiture très complète. Malgré une insonorisation perfectible et un manque de dynamisme de la direction, le moteur diesel du SUV s’est montré puissant et réactif. L’habitabilité à bord est très appréciable et toute la famille peut s’y installer confortablement. Pour les personnes à la recherche d’un véhicule familial à un prix imbattable, le Ssangyong Korando est donc un modèle de choix.

##onaime##
On aime :

  • L’habitabilité, surtout à l’arrière
  • Le niveau d’équipement
  • Les performances sur la route
  • Le prix très compétitif

##onaime##
On aime moins :

  • Les suspensions trop fermes
  • Le bruit trop élevé
  • Le manque de dynamisme de la direction

##onaime##
##verdict##
Note globale du Ssangyong Korando : 3.7
##verdict##
##notes##
Sécurité 3.8

  • Facilité de contrôle 4
  • Aide à la conduite 3
  • Freinage 4
  • Visibilité 4
  • Airbags 5
  • Crash-test EuroNcap 3

Budget 3.9

  • Prix d’achat 5
  • Consommation réelle 3.5
  • Rapport prix-équipement 4
  • Garantie et programme d’entretien 4
  • Facilité de revente 3

Confort 3.3

  • Suspensions 3
  • Insonorisation 2
  • Siège avant et position de conduite 5

Conduite 3.9

  • Puissance et performances 4
  • Souplesse 3.5
  • Reprises 4
  • Boîte de vitesses 5
  • Précision de la direction 3
  • Diamètre de braquage 3
  • Douceur de la direction 3
  • Aspects pratiques 4
  • Coffre, volume, accès, forme 5
  • Modularité 4.5
  • Ergonomie 4
  • Petits rangements 4

Équipements de série de base 4Qualité de la finition 4Originalité du design 3.5Écologie 3.5##notes##

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires