Jaguar F-Pace 20d AWD R-Sport

Un félin racé

Essai Jaguar F-Pace : design extérieur

Le F-Pace affiche une ligne svelte et des traits étonnamment fins pour sa catégorie, qui nous a habitués à des design plus lourds. Le mérite revient pour le coup à l’identité visuelle féline des modèles de la gamme, à l’image de son emblème. A l’avant, les phares Xénon effilés disposent de feux de jour à LED en J très reconnaissables de part et d’autre de l’incontournable calandre rectangulaire, tandis que les optiques arrière reprennent la signature lumineuse du sportif F-Type. Avec ses 4,73 m de long, le F-Pace reste tout de même un beau bébé, monté en outre sur des roues XL de 19 pouces. Mais sa ligne de toit plongeante surmontée d’un becquet acéré lui confère un dynamisme rehaussé qui n’est pas pour nous déplaire. Autrement dit, ce géant racé de manque pas de grâce.

Un habitacle germanisé

Essai Jaguar F-Pace : intérieur

A l’intérieur, le F-Pace s’inspire des allemandes avec une ambiance très sobre. Il nous manque cette fantaisie bien dosée que seuls les constructeurs britanniques maîtrisent à la perfection. Pour autant, la présentation, si elle devient plus austère, n’en reste pas moins très qualitative avec des matériaux de bonne facture (exceptés les plastiques peu flatteurs des bacs de rangement sur les portières) et un assemblage irréprochable. La planche de bord gagne en modernité avec son instrumentation digitale conservant un design analogique et son agencement pensé autour d’un élégant écran central de 10,2 pouces tout en longueur. Mention spéciale à la sellerie cuir biton de notre version d’essai R-Sport qui vient égayer le cockpit aux surfaces sombres.

A l’arrière, nous craignions à tort que le toit plongeant du SUV ne réduise trop l’espace à la tête pour les passagers. Rassurés sur cet aspect, nous nous tournons vers le coffre. Aucune déception de ce côté-là non plus, avec une capacité de chargement de 650 L pouvant aller jusqu’à à 1 740 L une fois les sièges arrières rabattus en plancher quasi plat. Le petit plus qui fait plaisir : le plancher de chargement réversible, tapis élégant d’un côté, surface en caoutchouc de l’autre.

Un rapport équipement / prix correct

Essai Jaguar F-Pace : équipement

En 20d 180 ch, la version qui devrait générer 70 % des ventes, le F-Pace est disponible en 4 niveaux de finition : Pure, Prestige, R-Sport et Portfolio. Si le premier palier Pure (dès  49 560 €) s’avère décevant avec trop d’équipements en option, notre version d’essai R-Sport disponible à partir de 59 010 € se révèle très complète en ce qui concerne la dotation. Côté conduite, notre baroudeur s’équipe de série des 4 roues motrices, du régulateur-limiteur de vitesse adaptatif, du contrôle de motricité toutes surfaces, de l’aide au démarrage en côte, du système Jaguar Drive Control (offrant deux modes de conduite dynamique et hiver), du contrôle dynamique de stabilité et de la direction assistée asservie à la vitesse. Une artillerie complète pour permettre au SUV d’être aussi à l’aise sur route qu’en hors piste.

Mais il ne lésine pas non plus sur la sécurité : détecteurs d’obstacles à l’avant, lecture des panneaux de signalisation, aide au stationnement arrière, freinage autonome d’urgence, alerte de franchissement de ligne, et même airbags rideaux figurent au programme.

Notre félin se dote aussi de la lunette arrière dégivrante, du démarrage sans clé, des essuie-glaces automatiques avec détecteur de pluie, des vitres électriques avant et arrière, des lave-phares, des antibrouillard, des rétroviseurs électriques et chauffants, du rétroviseur intérieur adaptatif jour/nuit automatiquement, de 5 prises électriques réparties dans l’habitacle et de la climatisation automatique bizone. Au rayon multimédia non plus, le F-Pace R-Sport n’a rien à envier à ses concurrents : le large écran tactile dispose de la navigation et d’un système audio avec connection Bluetooth.

Conduite : un quasi sans faute

Essai Jaguar F-Pace : sur route et en off road

Dès les premiers kilomètres, le F-Pace s’avère convaincant. Le tempérament volontaire du 4 cylindres diesel de 180 ch toujours partant pour des reprises dynamiques même en offroad avec son couple généreux de 420 Nm donne au félin un allant particulièrement plaisant et son châssis dérivé de celui du F-Type lui confère un caractère incisif rarement vu sur un SUV de ce gabarit. Les ingénieurs de Jaguar ont eu recours à l’aluminium pour réduire son poids, ce qui lui donne un avantage certain par rapport à un Q5, par exemple, qui affiche d’entrée une cinquantaine de kilos supplémentaires.

On a effectivement affaire à un modèle très abouti sur le plan technique, offrant une synthèse cohérente et un agrément de conduite toujours au rendez-vous, avec un comportement typé propulsion lorsque la transmission intégrale n’est pas sollicitée et une direction précise et communicative à souhait. On reconnaît bien là le pedigree de la gamme Jaguar. Pour ce qui est du franchissement, le F-Pace s’en sort respectablement grâce à ses nombreuses aides pensées pour les escapades en tout terrain. Sans être tout à fait aussi passionnant à conduire qu’un Macan, le F-Pace est un excellent élève !

Avec une insonorisation sans défaut, des sièges accueillants au maintien idéal et des suspensions maison efficaces offrant juste ce qu’il faut de fermeté, il n’y a pas de doute possible : si ses performances n’atteignent pas totalement celles de son concurrent ultime signé Porsche, son confort lui, est au-dessus. La boîte automatique à 8 rapports y participe également avec son étagement bien rôdé. Seul bémol au volant : si l’étroite lunette arrière du F-Pace est particulièrement seyante, elle s’avère en revanche fort peu pratique en ce qui concerne la visibilité. Avec une consommation moyenne de 7,6 L / 100 km relevée, on est loin des 5,3 L annoncés par le constructeur. Mais cela reste tout de même très raisonnable étant donné que la majeure partie de notre essai s’est déroulée en off road.

 ##separator##

Bilan

Essai Jaguar F-Pace : détail badge carrosserie

Pour l’équipe Réserverunessai, le pari SUV est tenu pour Jaguar, avec les félicitations du jury. Si le F-Pace fait largement figure de retardataire sur le segment, cela lui permet d’éviter les erreurs de ses concurrents. Aussi, le félin présente bien peu de défauts, que ce soit sur le plan mécanique, pratique ou esthétique. D’autant que ses prix restent plus raisonnables que ceux d’un Macan à motorisations équivalentes. En outre, la palette de puissances proposées est largement déclinée, de quoi s’adapter à n’importe quelle performance. En résumé, le F-Pace offre un excellent rapport qualité-prix pour le segment.

##onaime##
On aime :

  • Sa personnalité typiquement Jaguar
  • Son confort et son agrément de conduite
  • Son habitabilité et son aspect pratique
  • Ses accessoires personnalisés

##onaime##
On aime moins :

  • La visibilité à l’arrière
  • Un intérieur un peu trop sage

##onaime##
##verdict##

Le nouveau Jaguar F-Pace obtient une note de 4,3/5

Avec des notes sur 5 :
##notes##

      Sécurité 4,4

    • Facilité de contrôle 4,5
    • Aides à la conduite 5
    • Freinage 4,5
    • Visibilité 3,5
      Budget 4,1

    • Prix d’achat 4
    • Consommation réelle 4
    • Rapport prix-équipement 4
    • Garantie et programme d’entretien 4,5
    • Facilité de revente 4
      Confort 4,4

    • Suspensions 4
    • Insonorisation 5
    • Siège avant et position de conduite 4
    • Siège arrière et habitabilité 4,5
      Conduite 3,9

    • Puissance et performances 4
    • Souplesse 3,5
    • Reprises 4
    • Boîte de vitesses 4
    • Précision de la direction 4,5
    • Diamètre de braquage 3,5
    • Qualités off-road 4
      Aspects pratiques 4

    • Coffre, volume, accès, forme 4,5
    • Modularité 4
    • Ergonomie 4
    • Petits rangements 3,5
      Equipements de série 3,5
      Qualité de la finition 3,5
      Originalité du design 4
      Ecologie 3,5

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires