Nissan Pulsar 1,5 dCi 110 ch

Des lignes classiques
La berline compacte Pulsar gagne à être essayée. Elle arbore des lignes dynamiques et élancées mais reste très classique. C’est un modèle assez long pour une compacte, avec 4,39 m et l’empattement le plus important de la catégorie (2,70 m) ce qui profite largement à l’habitabilité arrière et au volume de chargement. Sur ce point, elle bat largement ses concurrentes (14 cm de plus que la Golf ou la Peugeot 308 et 7 de plus que la Citroën C4). Elle reprend les codes de la marque avec son “V Shape” au centre de la calandre et des lignes marquées sur les flancs. Disponible uniquement en cinq portes, la Pulsar a des feux arrière en forme de boomerang, une ligne de toit droite et un hayon plutôt vertical.
Un intérieur austère mais très habitable

À l’intérieur, ce qui frappe immédiatement, c’est l’austérité et l’espace. Austérité avec des plastiques rigides mais un assemblage très correct. La planche de bord, la console centrale, les contre-portes et la sellerie sont tristes. Mais tout est bien fini, et l’ergonomie est excellente. Les rangements sont nombreux mais un peu petits. La position de conduite est très bonne, avec une grande amplitude d’assise. Quant à la surface vitrée, elle est importante et facilite les manœuvres en ville. Les sièges sont confortables, mais le deuxième grand atout de cette Pulsar, c’est son habitabilité. À l’arrière, les passagers ont de la place, que ce soit pour l’espace aux jambes ou la garde au toit. Cette habitabilité est digne de la catégorie supérieure et n’empiète pas sur le volume du coffre. Ce dernier passe facilement de 385 litres à 1 395 litres.
Un moteur satisfaisant

La Pulsar peut être équipée du bloc Diesel 1,5 dCi de 110 ch pour un couple de 260 Nm adapté aux 1 345 kg. Annoncé à 3,6 litres/100 km en cycle mixte, ce moteur se révèle sobre, avec une consommation moyenne réelle de 4,9 litres/100 km et un 0 à 100 km/h en 11,5 s. Il est courageux mais un peu mou à bas régime. Dommage que le réservoir ne contienne que 46 litres, car cela limite l’autonomie. La tenue de route est bonne, sans être ludique. C’est un modèle rassurant et qui présente un bon compromis confort/efficacité. La boîte manuelle à six rapports est agréable et l’insonorisation parfaite. La prise de roulis est contenue, la stabilité appréciable.
Un équipement riche

La dotation est très complète dès l’entrée de gamme. On a quatre vitres électriques, Start & Stop, ABS, ESP, aide au freinage d’urgence, surveillance de la pression des pneus, climatisation manuelle, rétroviseurs électriques, centralisation, accoudoir central avant, banquette fractionnable 60/40, feux diurnes automatiques, ordinateur de bord avec écran couleur 5 pouces, régulateur limiteur de vitesse, autoradio CD MP3 muni de commandes au volant, prise auxiliaire et USB, système Bluetooth… C’est mieux que la concurrence, quel que soit le niveau de finition.
##separator##
Le bilan
Si elle n’a pas autant de succès que ses concurrentes directes (Volkswagen Golf, Peugeot 308 et autres compactes), la Nissan Pulsar a pourtant de très nombreux atouts. Le premier est sans conteste son habitabilité arrière associée à un grand volume de chargement (385 litres). Des passagers adultes voyagent confortablement avec tous leurs bagages. Le second atout de la Nissan Pulsar est son équipement au-dessus de celui de la concurrence pour des tarifs moins élevés, à la fois riche et perfectionné dès l’entrée de gamme. On regrette que le design ne soit pas plus original et que l’intérieur soit aussi austère, mais les finitions, l’ergonomie et la position de conduite sont sans défaut. La Pulsar dotée d’un bloc Diesel 1,5 dCi de 110 ch, n’est pas véloce à bas régime, mais elle est sobre et reste néanmoins assez vive. La tenue de route est très bonne, le comportement est vif, l’insonorisation excellente. L’espace à bord est le meilleur de la catégorie. Tout ça pour des prix maîtrisés face aux autres modèles du segment. On peut considérer la Nissan Pulsar comme une excellente berline compacte qui n’a rien à envier aux Renault Mégane et autres Citroën C4.

##onaime##
On aime :

  • L’habitabilité arrière
  • Le coffre
  • La sobriété du Diesel
  • Le rapport prix/équipement
  • L’amortissement

##onaime##
On aime moins :

  • Le manque de dynamisme à bas régime
  • L’habitacle très austère
  • Le design
  • L’étagement un peu long de la boîte manuelle
  • Le plancher non plat avec la banquette rabattue

##onaime##
##verdict##
La Nissan Pulsar 1,5 dCi 110 ch obtient une note de 14,7/20
##verdict##

Avec des notes sur 5 :
##notes##

    Sécurité 4

  • Facilité de contrôle 4
  • Aide à la conduite 4
  • Freinage 4
  • Visibilité 4
  • Airbags 3,5
  • Crash-test EuroNCAP 5
    Budget 4

  • Prix d’achat 4
  • Consommation réelle 4
  • Rapport prix-équipement 4,5
  • Garantie et programme d’entretien 4
  • Facilité de revente 3
    Confort 3,5

  • Suspensions 3
  • Insonorisation 3
  • Siège avant et position de conduite 3,5
  • Siège arrière et habitabilité 5
    Conduite 3,5

  • Puissance et performances 3
  • Souplesse 3
  • Reprises 3
  • Boîte de vitesses 4
  • Précision de la direction 3,5
  • Diamètre de braquage 3,5
  • Douceur de la direction 3,5
    Aspects pratiques 3,5

  • Coffre, volume, accès, forme 3,5
  • Modularité 3
  • Ergonomie 4
  • Petits rangements 3
    Equipements de série de base 4
    Qualité de la finition 3,5
    Originalité du design 3,5
    Ecologie 4

##notes##

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires