Peugeot 107 1.0 Urban Move

Une petite reine de la ville
Avec une longueur de 3,43 m et un rayon de braquage très court, couplé à une direction assistée particulièrement douce, soyons clairs, la Peugeot 107 rend nettement plus facile la réalisation des créneaux et de toutes manœuvres potentiellement périlleuses à une heure de pointe en centre-ville. Par ailleurs, grâce à ses cinq portes et quatre vraies places – suffisamment larges pour accueillir des adultes – elle se révèle très pratique au quotidien. De fait, la hauteur sous toit de 84 cm apparaît tout à fait correcte, de même que la largeur aux coudes, tandis que la position du pare-brise, très avancée, libère davantage de place pour les occupants. Cela étant posé, n’espérez pas de miracle du côté du coffre, dont la contenance de 139 litres est tout juste suffisante pour envisager un week-end à deux.
Un moteur pêchu, mais gourmand et trop juste pour envisager de longs trajets

Notre modèle d’essai était doté du 1.0 essence de 68 ch, avec une boîte manuelle, ce qui correspond à la combinaison la plus répandue sur le marché – et ce n’est pas vraiment une surprise. En effet, le trois cylindres diesel de 54 ch est beaucoup trop poussif et très peu agréable, tandis que la transmission automatique (disponible en essence) ne convainc pas. Cela étant posé, le 1.0 essence profite du poids plume de la 107 (moins de 800 kg) pour proposer des accélérations dans la bonne moyenne du segment, avec un 0 à 100 km/h abattu en 13,7 s. Toutefois, les relances ne sont pas assez bonnes pour assurer des dépassements rapides sur route, et encore moins sur autoroute. De plus, si la sonorité du trois cylindres rappelle, toutes proportions gardées, le flat 6 d’une 911, le manque d’insonorisation peut rendre ce bruit fatigant à la longue. Quant à la boîte de vitesses manuelle, si elle nous apparaît préférable à la version automatique – à la réactivité trop lente – il s’agit d’une unité japonaise au maniement désagréable, avec notamment une première accrocheuse. Terminons en soulignant que ce moteur a été conçu à une époque où les ingénieurs n’accordaient pas encore autant d’importance qu’aujourd’hui aux consommations, ce qui explique la moyenne de 7,5 litres que nous avons obtenue sur un parcours mixte – la portion autoroutière ayant nettement contribué à ce mauvais résultat.
Un châssis surprenant en termes d’agilité et de tenue de route, mais manquant de confort

Commercialisée avant que l’anti-dérapage ESP ne soit obligatoire, la Peugeot 107 s’en passe finalement plutôt bien, car son comportement routier nous a réellement surpris. Certes, il convient de faire preuve de prudence dans les sorties de courbes prises à vive allure où l’arrière peut décrocher assez aisément, mais il reste de toute manière très prévenant à l’approche des limites, avec un sous-virage rassurant. Par ailleurs, il faut tout de même forcer pour en arriver là, et en matière de sécurité, la Peugeot 107 est à vrai dire plutôt performante, avec quatre étoiles aux crash tests EuroNCAP, un freinage avec ABS et répartiteur électronique, sans oublier des airbags latéraux à partir de la finition « Trendy » et, en option, des airbags rideaux à l’avant comme à l’arrière. Néanmoins, la très bonne tenue de route de la 107, faisant honneur à la réputation de la marque au Lion dans ce domaine, se traduit par un confort bien trop ferme, et le dossier arrière n’a pas un angle suffisant pour prendre soin des lombaires des passagers. D’ordinaire, Peugeot propose de bien meilleurs compromis, mais les suspensions ont été ici reprises à l’identique de celles de la Toyota Aygo, et sans doute cela explique-t-il que la filtration à laquelle nous avions été habitués soit ici absente.
Un intérieur plutôt spartiate, mais de bonne facture

Construite en République Tchèque sur les mêmes lignes que la C1 et l’Aygo, la Peugeot 107 utilise des matériaux résistants à l’usure – à l’exception de la sellerie et des moquettes – et une qualité d’assemblage digne des standards de Toyota. Pour autant, les commandes sont plutôt basiques, et mieux vaut éviter les finitions de base, vraiment trop dépouillées. Inversement, notre version « Urban Move », plutôt haut de gamme, s’équipe de série de vitres avant électriques, de la climatisation manuelle et de la radio CD, sans oublier la fermeture à distance des portes.
Une fiabilité globalement de bon niveau

La Peugeot 107 n’est pas exempte de quelques défaillances récurrentes, dont en particulier un disque d’embrayage qui a été sous-dimensionné, la jauge à carburant et l’apparition de rouille sur de nombreux éléments mécaniques n’ayant pas été traités avec une protection adéquate. En outre, les révisions doivent être opérées tous les 15 000 km, ou chaque année, et les tarifs de certains consommables (dont le disque précédemment évoqué) s’avèrent élevés, compte tenu surtout du prix en occasion de la voiture – à partir de 3 500 € pour un modèle en bon état, vendu par un professionnel, avec garantie. Pour autant, le nombre de pannes se révèle finalement très faible, ce qui permet d’attribuer à la 107 le statut de voiture fiable.
##separator##
Le bilan

En conclusion, la Peugeot 107 1.0 de 68 ch est destinée aux conducteurs circulant très majoritairement en milieu urbain ou périurbain et qui désirent limiter un budget automobile en expansion croissante. En effet, il s’agit d’un véhicule qui peut s’acquérir d’occasion à partir de 3 500 € environ et bénéficiant également d’une prime d’assurance limitée. En outre, elle se gare dans un mouchoir de poche et quatre adultes peuvent monter facilement à bord. Pour autant, son moteur s’avère gourmand et ne lui permet pas de « s’échapper » longtemps sur autoroute du fait d’un manque de punch. Par ailleurs, si la tenue de route ne présente aucune faiblesse majeure (à l’exception de l’absence d’ESP), les suspensions sont trop fermes. Enfin, la Peugeot 107 est une voiture fiable, mais dont les coûts d’entretien peuvent devenir prohibitifs, d’où l’importance de bien regarder le carnet d’entretien avant de faire son choix.
##onaime##
On aime :

  • L’accessibilité du modèle en termes de prix et de disponibilité en occasion
  • La très bonne tenue de route
  • L’accès à bord grâce aux 5 portes, et l’espace dans l’habitacle pour 4 personnes
  • La qualité de construction
  • La maniabilité et la taille lilliputienne facilitant les manœuvres en ville
  • La légèreté du véhicule, et les performances suffisantes du moteur en ville

##onaime##
On aime moins :

  • Le confort trop ferme
  • Le moteur manquant d’allant sur autoroute
  • L’absence d’une cinquième place, et le volume du coffre
  • L’insonorisation trop faible et le dépouillement des versions de base

##onaime##
##verdict##
La Peugeot 107 1.0 68ch obtient une note de 13,8/20
##verdict##

Avec des notes sur 5:
##notes##

  • Sécurité: 4
  • Facilité de contrôle 4
  • Aide à la conduite 3
  • Freinage 4
  • Visibilité 4
  • Airbags 3,5
  • Budget: 4
  • Prix d’achat 4,5
  • Consommation réelle 3,5
  • Rapport prix-équipement 3,5
  • Garantie et programme d’entretien 3
  • Facilité de revente 4
  • Confort : 3
  • Suspension 3
  • Insonorisation 3
  • Siège avant et position de conduite 3,5
  • Siège arrière et habitabilité 3
  • Conduite : 3,5
  • Puissance et performances 3
  • Souplesse 3,5
  • Reprise 3
  • Boite de vitesses 3,5
  • Précision de la direction 3,5
  • Diamètre de braquage 4,5
  • Douceur de la direction 4,5
  • Aspects pratiques : 3,5
  • Coffre, volume, accès, forme 3
  • Modularité 3,5
  • Ergonomie 4
  • Petits rangements 4
  • Equipements de série de base : 3
  • Qualité de la finition : 3,5
  • Originalité du design : 3,5
  • Ecologie : 3

##notes##

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires