Cinq solutions pour personnaliser sa voiture

Le stripping
Le stripping consiste à tracer des lignes décoratives sur la carrosserie. Peintes ou collées, elles peuvent prendre toutes les formes. Les plus connues sont les lignes droites, mono- ou bicolores, comme celles placées sur le capot avant des Minis. Mais elles peuvent prendre des formes plus complexes. Ne dites pas que vous n’avez jamais vu de Renault R12 décorée avec les bandes latérales blanches en forme de flèche à la sauce Ford Gran Torino de Starsky et Hutch ! Ces lignes peuvent aussi incorporer des détails, tels des damiers plus ou moins stylisés, ou des rayures répétitives parfois dégradées, ou des courbes plus ou moins fines et plus ou moins entremêlées. L’important est de bien associer les couleurs, celles des lignes (strips en anglais) et celle de la carrosserie. Le ton sur ton est rarement adapté. Il vaut mieux trancher. Les associations les plus heureuses sont souvent celles qui tranchent le plus. On choisira une couleur claire sur une carrosserie sombre, ou l’inverse. Les dégradés d’intensité de couleur pour les lignes sont appréciés actuellement. Ils ajoutent une note de modernité. Quant aux motifs, il suffit de naviguer un peu sur Internet pour trouver celui qui nous correspond et qui conviendra au véhicule personnalisé. N’oubliez pas que l’on peut jouer la symétrie comme l’asymétrie. Une bande décalée sur le capot, éventuellement prolongée sur le toit, peut apporter un cachet particulier à votre voiture. On préférera en revanche jouer la symétrie autour d’un axe central si l’on ajoute deux de ces bandes à la décoration de la voiture. Quant aux décorations latérales, on les rapprochera soit de la ligne des vitres, soit du bas de caisse, en fonction du type de déco. Sachez que les constructeurs proposent parfois des kits prêts à installer pour certains de leurs modèles, avec de nombreuses couleurs possibles à associer entre elles.
Le bi-ton
Renault Captur
On parle aussi de carrosserie bicolore. Certains modèles les intègrent directement dans leur concept (les DS-3, -4 ou -5 par exemple). D’autres les proposent en option. Mais rien n’empêche de repeindre un modèle à l’aide de deux couleurs. On préfère d’ailleurs parler ici de couleurs que de tons parce que, à l’instar du stripping, on évitera le ton sur ton, finalement pas très agréable au regard. Que peindre à l’aide de deux couleurs ? Ici, il ne s’agit pas tant de créer des effets de damier sur toute la carrosserie, mais plutôt d’en marquer les lignes les plus typiques en jouant sur le contraste entre deux couleurs. On repeint donc les éléments de carrosserie entiers. La démarcation se faisait souvent, dans le temps, entre le toit et le reste de la voiture. Avec la DS-3, on a vu la démarcation descendre un peu sur le haut de caisse. Mais des modèles de luxe proposaient une couleur unique pour le capot avant, le toit et éventuellement le capot arrière, et une autre couleur unique pour tout le reste. La découpe entre le capot et les ailes, à l’avant comme à l’arrière, lorsque les couleurs utilisées sont parfaitement adaptées entre elles, fournit un rendu exceptionnel de modernité et de classe. Il reste à bien choisir les couleurs. Le noir se marie avec tout, par exemple. Pour les autres couleurs, mieux vaut aller chercher quelques idées sur Internet.
Les packs de personnalisation
Golf Match
Les constructeurs en proposent directement en option, notamment sur leurs modèles haut de gamme. Sièges, volant, tableau et planche de bord, levier de vitesse peuvent ainsi être modifiés. Mais ces solutions, la plupart du temps en option, offrent une gamme limitée de possibilités. En revanche, des fournisseurs proposent des équipements customisés qui peuvent être installés sur votre véhicule. Si remplacer la sellerie peut être coûteux, avoir un volant recouvert du même cuir que les sièges et doté des mêmes coutures, c’est quand même la classe. Customiser un tableau de bord, pour autant que l’on ne touche pas aux équipements pour lesquels c’est interdit (le compteur de vitesse, par exemple), sera certainement moins coûteux. Mais en termes de personnalisation, avoir des formes et des couleurs uniques sur sa planche de bord est aussi un must.
Les accessoires visibles
Rétroviseur Fiat 500
La personnalisation du véhicule passe aussi par l’utilisation d’accessoires extérieurs. Les baquets sont un classique, pas toujours très heureux d’ailleurs. Les jantes sont également très prisées. Les constructeurs en proposent de très belles, mais souvent à des prix élevés. Mais des fabricants agréés proposent aussi des modèles particulièrement originaux. Les formes modernes proposées aujourd’hui sont souvent de type ethnique agressif. Les possibilités de choix de couleurs sont multiples. Il s’agit donc de bien les choisir en fonction des couleurs de la carrosserie et de ses éventuelles décorations. À ce titre, un rappel, sur les éléments décoratifs des jantes, de l’une des couleurs présentes sur la carrosserie apportera un cachet unique au véhicule. On peut aussi personnaliser les éclairages. Ici encore, des fournisseurs proposent des kits qui assureront à votre petit bijou un look unique. Il suffit de fouiller un peu sur le Net pour y dégoter de vraies petites pépites d’originalité. Enfin, les passionnés aiment aussi modifier les échappements. Les sorties chromées qui dépassent juste assez sous le bas de caisse pour briller au soleil et réfléchir les lumières dans la nuit contribuent aussi à la beauté et à l’unicité des modèles qui les portent.
Le luxe, c’est ce qui ne se voit pas
Lexus RC 300h
En termes de personnalisation, il reste à bien se rappeler que le luxe c’est aussi ce qui ne se voit pas. Les vitres teintées font par exemple partie des accessoires visibles, cela dit pas très appréciés des autorités actuellement – il est question de les taxer, voire d’en faire enlever les filtres lorsqu’ils sont trop opacifiants. Elles permettent pourtant de masquer à la vue toute personnalisation intérieure d’un véhicule, quand seuls les passagers peuvent alors en profiter. Et puis, la personnalisation de l’intérieur du véhicule peut consister aussi à en customiser certains éléments masqués de par leur nature même. Qu’il s’agisse d’un élément du moteur, voire du moteur lui-même, de la suspension, ou encore d’un élément de confort – par exemple : application pour l’ordinateur de bord ; console et kit audio ; éclairage intérieur, à l’avant comme à l’arrière, etc. – les modifications cachées possibles à apporter au sein d’un véhicule sont multiples. Là encore, les fournisseurs, quand ce ne sont pas les constructeurs eux-mêmes, fourmillent d’idées, d’options et d’équipements disponibles. Or c’est certainement là que se situe la réelle personnalisation d’un véhicule : lorsqu’il ressemble à ce que l’on est et qu’on ne donne pas à voir aux autres. Parce qu’après tout, le tuning n’empêche pas non plus la pudeur !

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires