Conducteurs, c’est le moment de changer de comportement

Dites adieu à votre kit main-libres
Conduire en tenant une conversation téléphonique grâce à son kit main-libres, c’est terminé ! L’explication qui avait été donnée en janvier par le Conseil national de la sécurité routière est la suivante : « Beaucoup s’imaginent que le danger réside dans la manipulation physique du téléphone, le fait même de le tenir en main, alors que la menace vient de la captation de son attention (…) Le kit main-libres réduit gravement les ressources attentionnelles indispensables pour conduire ». Toujours selon ce Conseil, le téléphone au volant est responsable de 51% des accidents matériels. Des études ont également montré qu’au téléphone, un conducteur perd entre 30% et 50% des informations concernant la route.
Du coup, par décret du 24 juin, le gouvernement interdit dès ce 1er juillet aux automobilistes (comme aux motards et aux cyclistes) l’utilisation de ce kit main-libres, mais pas seulement. Tout appareil susceptible d’émettre du son directement à l’oreille – à l’exception bien sûr des appareils contre la surdité – est désormais banni de l’habitacle. Laissez votre mp3 à la maison car si vous vous faites prendre l’écouteur dans l’oreille, à avoir une conversation avec votre conjoint(e) ou à swinguer au son de votre musique préférée, il vous en coûtera de 135€ d’amende (jusqu’à 750€ majorée) et trois points en moins sur votre permis de conduire.


Passez par le Bluetooth pour communiquer
Cette mesure, la numéro 22 du « plan d’action pour la sécurité routière », a d’ores et déjà le mérite de donner le sourire aux fabricants d’équipements Bluetooth. En effet, désormais, la seule façon de joindre son épouse ou son patron au volant est d’utiliser un système Bluetooth intégré, ne nécessitant pas le port d’une oreillette. Votre smartphone est alors directement relié au système connecté de la voiture, en pratique à son écran tactile, ce qui vous permet de rester en contact avec le monde extérieur à votre voiture. Avec des commandes via l’écran, le volant ou même vocales pour les modèles les plus élaborés, le coup de fil est donc toujours possible et le son diffusé par les enceintes de l’habitacle.
Autre solution pour parer à cette interdiction – tout le monde n’a pas sa voiture équipée du dernier système de connectivité à bord -, le kit main-libre avec haut-parleur. Pour 70€ environ, vous pourrez fixer ce système sur le pare-soleil et le commander à la voix. Compatibles avec la très grande majorité des smartphones, ces kits s’appellent Jabra Tour ou, pour ceux qui privilégient le « made in France », Minikit Neo 2 HD, imaginé par l’équipementier Parrot. Là encore, c’est la liaison Bluetooth qui permet d’établir la liaison. Encore plus simple, le kit main-libres avec transmetteur FM, qui se branche sur l’allume cigare et transforme votre téléphone en autoradio. Les GPS nomades peuvent aussi être utilisés puisqu’ils sont équipés d’un micro, mais il faut tout de même compter plus de 200€ à l’achat.
On l’a dit, l’objectif de la mesure est de favoriser la sécurité routière. Les organisations luttant pour cette cause ont imaginé une application (gratuite) baptisée « Mode Conduite », disponible sur l’App Store comme Google Play, et destinée aux systèmes intégrés. Elle vous permet de passer comme son nom l’indique en mode conduite, et dans ce cas les fonctionnalités appels et sms sont désactivées. Vous aurez au préalable pris soin d’enregistrer un message personnalisé à tous ceux qui ne pourront pas vous joindre pendant que vous conduisez et vous disposerez à la fin de votre trajet d’un récapitulatif de vos SMS et autres appels manqués.





On ne regarde pas la télé en conduisant !
Alors que les fonctionnalités proposées par les systèmes de connectivité et les écrans tactiles se multiplient comme des champignons, la loi impose dès ce 1er juillet d’en restreindre l’utilisation. En somme, vous avez désormais le droit de consulter votre GPS, et point barre. Regarder la télévision est bien sûr caricatural, mais toute consultation d’un écran alors que vous êtes au volant peut désormais vous valoir une amende de 1 500€ et trois points en moins sur le permis. Vous êtes prévenus !


Pas de maquillage, mais l’affichage tête haute
Ce train de mesure, s’il est spectaculaire, allonge la liste des interdictions pour les conducteurs. On ne le sait pas toujours, mais déjà, s’offrir un petit encas au volant, fouiner dans la boîte à gants, se maquiller même à un feu ou dans un embouteillage, conduire avec des chaussures non appropriées (laissez les tongs dans la valise) ou encore écouter de la musique trop forte sont susceptibles de délester votre portemonnaie de 75€. Et ce en vertu de l’article R412-6 du Code de la route, en date de 2008, qui stipule notamment que « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres ». Si l’on vous parle ici de transparence, ce n’est pas seulement pour citer un article du Code de la route, c’est aussi que la technologie permet aujourd’hui le « head up display » ou HUD ou encore affichage tête haute. Déjà disponible sur certains modèles, notamment chez BMW, ce système autorise l’affichage sur le pare-brise et par transparence de la route à suivre (des données GPS donc), mais aussi du contenu de l’écran tactile – et donc du smartphone. C’est ce que l’on appelle l’affichage en réalité augmentée, qui peut s’acheter indépendamment de l’équipement de la voiture, via des applications comme Hudway (résultat non garanti en cas de forte luminosité).





Quid de l’interdiction de fumer ?
Une autre mesure dont on a largement entendu parler est celle de l’interdiction de fumer dans l’habitacle en présence d’un mineur. Elle ne fait pas partie du décret du 23 juin, est en cours d’examen et ne devrait pas tarder à entrer en vigueur. Tout contrevenant sera alors passible de 68€ d’amende. Il est ici bien sûr question du seul tabac, les autres « produits à fumer » relevant des stupéfiants et donc déjà strictement interdits.


Surprise au parking
Dès ce 1er juillet, un autre changement va impacter la vie des automobilistes, tout au moins des urbains, même s’il ne concerne pas directement leur comportement. Il est cette fois dû à l’entrée en vigueur de la loi sur la consommation (ou loi Hamon). Les parkings souterrains et autres parcs de stationnement ont désormais obligation d’établir une facturation au quart d’heure – toute heure entamée n’est plus due ! Cela dit, si vous habitez Bordeaux ou Lyon, vous vous en êtes peut-être déjà rendu compte puisque pour contrer cette obligation, les gestionnaires de parkings ont d’ores et déjà provoqué ici (et là) une envolée des prix du stationnement à l’heure, parfois jusqu’à 19%.

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires