Le TOP 5 des voitures à moins de 10 000€

5. Fiat Panda
Pour moins de 10 000 €, il est possible d’acquérir une petite italienne au sang chaud… ne rêvez pas, il ne s’agit pas de la Cinquecento, mais de la Panda, et croyez-nous, en dehors du style inimitable du pot de yaourt, elle n’a pas grand-chose d’autre à lui envier. À vrai dire, grâce à ses cinq portes et à son espace à bord généreux, elle se révèle même plus pratique, tandis que le moteur et la transmission sont identiques et que le comportement routier fait partie des meilleurs de son segment. Nous en venons à regretter que cette nouvelle génération de Panda ne soit pas disponible dans une version « Sport » comme la 100HP d’il y a quelques années. Cela étant posé, la Panda a su conserver au fil des décennies son principal attrait, celui d’être une compagne fidèle et facile à vivre. Nous regrettons simplement que, pour 10 000 €, il ne soit pas possible d’accéder à la version TwinAir Turbo de 85 ch dans une version bien équipée, car c’est alors une tout autre voiture que la version de base, motorisée par le 1.2 Fire de 69 ch, plutôt flemmard. C’est ce qui explique que la Panda, malgré toutes ses qualités, ne soit pas mieux placée dans notre TOP 5.
4. Smart ForTwo

Lorsque vous interrogez plusieurs personnes sur les citadines les plus « fun » et « branchées », vous entendrez souvent revenir les termes « Mini », « 500 » et « Smart ». Si les deux premiers modèles sont inaccessibles à moins de 10 000 €, il est désormais possible de s’offrir la « bouille » inimitable de la ForTwo pour ce budget. Et, dans la jungle urbaine, elle reste la reine incontestée, capable de se faufiler et de se garer quasiment partout… dans le respect de la légalité, bien sûr. De fait, son rayon de braquage et sa longueur minuscule (2,69 m) en font la citadine idéale pour les célibataires et les couples sans enfant – puisqu’elle n’offre, comme son nom l’indique, que deux places. Par ailleurs, il est très difficile de résister à la tentation de la personnalisation sur ce modèle. Or cela peut vite faire gonfler la facture en dépassant largement le seuil des 10 000 €. De même, l’équipement de base est vraiment sommaire et la liste d’options rappelle à quiconque l’aurait oublié que Smart appartient au groupe allemand Daimler… Quoi qu’il en soit, en essayant la ForTwo en boîte manuelle, nous avions presque les larmes aux yeux, tant la transmission automatique de la précédente génération était catastrophique. Cependant, le moteur de 61 ch n’est pas le plus agréable qui soit dans son segment, et nous avons nettement préféré celui de 90 ch… malheureusement hors périmètre budgétaire. Enfin, côté confort également, les progrès sont vraiment impressionnants, et la ForTwo cesse enfin de sautiller sur la moindre bouche d’égout. Si seulement elle avait été plus raisonnable en matière de prix, sans doute aurait-elle fini sur le podium.
3. Hyundai i10

Grâce à l’i10, le constructeur coréen Hyundai parvient à se hisser sur le podium des meilleures voitures à moins de 10 000 €. En effet, son petit moteur de 66 ch nous a vraiment fait forte impression, pour la bonne et simple raison qu’il donne la sensation d’abriter une cavalerie plus importante. Cela s’explique sans doute par le couple de 95 Nm à 3 000 tr/min. Le comportement routier témoigne également d’un réel effort de mise au point. Finis les errements de la première génération d’i10, avec un sous-virage démesuré. Sans être une Abarth 500 ou une Cooper S, la Hyundai se révèle agréable à conduire et, en toute honnêteté, nous ne nous attendions pas à lui décerner un tel compliment. Néanmoins, affichée en entrée de gamme à 9 950 €, elle est tout simplement trop chère – eu égard à son niveau d’équipement – pour voler la seconde place à une autre asiatique, la Suzuki Celerio. On regrette notamment l’absence de vitres avant et arrière électriques, ou bien de la climatisation. Quant à l’équipement sécuritaire de série, il apparaît certes convenable – avec six airbags et l’ESP, par exemple – mais l’i10 n’est pas parvenu à décrocher cinq étoiles aux crash-tests de l’EuroNCAP. Enfin, soulignons qu’au chapitre de la consommation moyenne mesurée, nous avons relevé une performance honnête de 6,1 litres/100 km.
2. Suzuki Celerio

Ce modèle a sans nul doute été l’une des principales (et bonnes) surprises de l’année 2014 en matière de citadines. Certes, son design n’est pas suffisamment distinctif, mais en matière de motorisation, d’espace à bord et de confort de roulement, il s’agit d’une véritable révélation. À l’heure actuelle, c’est sans conteste la rivale n°1 de la Dacia Sandero, et la nippone présente notamment une ergonomie bien meilleure ainsi qu’un niveau de finition encore un cran au-dessus. Par ailleurs, bien que moins longue – et donc plus facile à garer – la Celerio est capable de loger quatre adultes dans de bonnes conditions sur de moyennes distances, tout comme sa rivale roumaine. En revanche, point de miracle au niveau du volume du coffre, limité à 254 litres. Quoi qu’il en soit, la Suzuki est disponible avec un trois cylindres essence de 68 ch, dont le manque de punch est compensé par le poids plume de la japonaise. En effet, elle ne pèse que 805 kg et, en milieu urbain, la Celerio ne donne jamais la sensation d’être à la traîne… sur autoroute, évidemment, c’est une autre histoire, car elle se trouve alors bien loin de sa zone de confort. Cela étant posé, en combinant trajets en ville et en périphérie sur routes nationales, nous avons mesuré une consommation de 5,9 litres, soit un petit peu plus que celle de la Sandero – certes plus puissante de 22 ch, mais avec 157 kg supplémentaires. Finalement, la Celerio perd son duel face à la Sandero, car celle-ci se révèle plus polyvalente, notamment pour emmener une famille sur de longues distances, et aussi à cause de son esthétique trop fade par rapport à celle de la Dacia.
1. Dacia Sandero

Avec 10 000 € en poche, vous pouvez devenir propriétaire d’une Dacia Sandero bien équipée, et il s’agirait assurément d’un excellent choix. Certes, elle n’a pas le comportement ludique d’une Panda, ni la qualité de finition d’une Hyundai i10, mais c’est tout simplement le meilleur compromis, ce qui lui vaut de finir à la première place. La Sandero a tout d’abord prouvé à tous ceux qui en doutaient encore qu’une voiture « low cost » n’impliquait pas obligatoirement un design de boîte de conserve. Entendons-nous bien, la Dacia ne remportera jamais le Concours d’élégance de Pebble Beach, mais son esthétique flatte l’œil, et même se révèle plutôt valorisante en finition haut de gamme Élégance. Idem à l’intérieur, où la qualité perçue a fait de réels progrès par rapport à la précédente génération. Certes, vous pouvez oublier les plastiques moussés, mais en dépit d’une utilisation de matériaux simples et peu coûteux, la présentation est agréable au regard. Au niveau du comportement routier, rien à redire, notamment du fait d’un châssis sain – qui plus est confortable – et de la présence de série d’un ESP bien calibré. En outre, l’habitabilité est excellente pour une citadine, et du fait de la réutilisation de composants déjà mis à l’épreuve pendant plusieurs années chez Renault, la fiabilité s’avère d’un très bon niveau. Si nous devions reprocher quelque chose à la Sandero, ce serait peut-être son manque de « fun », mais si d’autres modèles en possèdent beaucoup plus, c’est finalement un peu d’ineffable, payé bien cher…

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires