Audi A1 : la citadine expose ses nouveaux attributs

Audi A1 (2018) : gabarit optimisé et look sportif

La nouvelle Audi A1 bénéficie de moteurs essence

Le critère d’achat fondamental d’une citadine n’est pas l’agrément routier, ni la modularité, mais bel et bien le style. Les acheteurs sont à la recherche d’une voiture jolie et pratique. L’allure de l’Audi A1 ne mise pas sur l’élégance comme le fait sa concurrente MINI. En effet, sa stratégie est toute autre. L’allemande s’inspire de son ancêtre quattro et adopte des lignes franches. Ses fines bandes d’aération sous le capot ou son becquet arrière l’illustrent à merveille. On a affaire à une auto large et féroce. Sa calandre imposante et ses aérateurs occupent une grande partie du bouclier avant et semblent prêts à avaler quiconque se mettra sur son passage.

L’Audi A1 partage la même plateforme que la Seat Ibiza ou la Volkswagen Polo. Voilà pourquoi sa silhouette donne une impression de déjà vu. L’architecture MQBA0, développée par VW, permet à la citadine de s’allonger de 5 cm. Son empattement gagne également au change (10 cm supplémentaires). Ses améliorations profitent à l’habitabilité et au volume de coffre. Ce dernier, avec ses 335 litres, devient l’un des plus généreux du segment.

Audi A1 (2018) : une dotation efficace

Le design intérieur de l'Audi A1 (2018)

À bord, le dessin n’a plus grand chose à voir avec le modèle précédent. La nouvelle planche de bord gagne en raffinement ce qu’elle perd en sobriété. Elle se caractérise désormais par une succession de lignes biseautées et asymétriques. Ses larges bouches d’aération sont originales et marquent l’abandon du design en forme de turbines. L’Audi A1 intègre dorénavant le Virtual Cockpit de série ainsi qu’un écran multimédia doté du système MMI. Ce dernier est compatible avec Android Auto ou Apple CarPlay.

En termes d’équipements, la citadine aux anneaux comble son retard. Elle bénéficie des dernières technologies d’aide à la conduite telles que le maintien dans la voie, la détection des piétons ou encore l’aide au stationnement automatique.

Côté motorisations, l’offre se concentrera exclusivement sur l’essence dans un premier temps. Deux blocs 3 cylindres ouvrent la gamme. Ils développent respectivement 95 et 116 ch. Un 4 cylindres de 150 ch, capable de mettre 2 cylindres “en pause” pour économiser le carburant, est également au programme. Enfin, le 2.0 TFSi de 200 ch vient compléter le catalogue.

Les tarifs de l’Audi A1 ne sont pas encore connus. Néanmoins, on sait que sa commercialisation débutera en novembre 2018.

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires