La nouvelle Seat Ibiza Cupra veut séduire

Un design évocateur
La nouvelle Ibiza Cupra veut marquer les esprits et rappeler – encore plus fortement que sa devancière – les origines de son nom, Cup Racing, évocateur de sport automobile. La ligne angulaire au niveau des optiques à l’avant reprend les codes stylistiques de la marque, et semble répondre aux flancs superbement sculptés. Le dessin d’origine, dû au designer prolifique Luc Donckerwolke (responsable, notamment, de la Gallardo), a été encore amélioré, grâce à des arêtes vives qui renforcent l’impression de vitesse de la voiture. Elle semble en mouvement, même à l’arrêt, et il s’agit là d’une tâche difficile à accomplir. Par ailleurs, les feux de jour à LED ont été retravaillés, de même que les feux arrière. Les jantes conservent leur taille de 17’’ et leur forme travaillée s’intègre bien avec les lignes nettes des jupes latérales ainsi que les épaulements trapus au niveau du train arrière. Enfin, la sortie d’échappement rendant, à sa façon, hommage à une cousine éloignée du groupe VAG – la Lamborghini Aventador – et le large pare-chocs arrière s’associent pour terminer de dynamiser le style de l’Ibiza CUPRA.
Une tenue de route optimisée
Profitant de son restylage pour gagner en punch, la Seat Ibiza Cupra dispose désormais d’un 1.8 TFSI (en remplacement d’un 1.4 TSI), qui développe 12 chevaux supplémentaires, pour une écurie totalisant 192 pur-sang ibériques. Le couple progresse encore plus, notamment grâce à l’augmentation de la cylindrée, passant de 250 à 320 Nm, disponibles à bas régime. Par rapport à sa devancière, les performances font logiquement un bond en avant, avec 2 dixièmes de mieux sur l’exercice du 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe améliorée de 7 km/h. Concrètement, l’Ibiza Cupra restylée n’a besoin que de 6,7 secondes pour atteindre 100 km/h et poursuit sa lancée jusqu’à un maximum de 235 km/h sur circuit ou portion illimitée d’autoroute allemande. Tout aussi remarquable, la consommation mixte normalisée s’établit à moins de 6 l/100 km. Par ailleurs, face à des rivales aussi acérées que les Clio RS, Peugeot 208 GTi, Opel Corsa OPC – sans oublier la sœur quasi-jumelle, Polo GTI – l’Ibiza Cupra se devait de proposer un comportement routier de premier plan. Le différentiel électronique dont elle dispose ne cesse de s’améliorer, et son efficacité vise à égaler celle d’un autobloquant mécanique. Enfin, les suspensions sont pilotées et permettent au conducteur de choisir entre deux modes : Confort et Sport.
Un intérieur plus « premium » et un équipement à la hauteur
L’Ibiza Cupra dispose de série de phares utilisant la technologie bi-xénon, en complément des LED pour les feux de jour. Elle bénéficie également d’un attirail technologique encore plus évolué que sa devancière, grâce à un système multimédia baptisé Full Link et capable de mimer les fonctions d’un smartphone. Les systèmes sécuritaires sont eux aussi bien évidemment de la partie, avec, notamment, un ESP recalibré par rapport aux Ibiza « de base », afin d’éviter toute sensation de castration par rapport aux performances dont sont capables le moteur et le châssis. Par ailleurs, Seat souhaitait donner un sentiment plus haut de gamme au niveau de l’intérieur, avec un volant, des aérations et un dessin du tableau de bord à l’aspect plus qualitatif. Là encore, l’Ibiza se rapproche de la Polo GTi, pour un tarif encore inconnu mais sans doute légèrement inférieur.

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires