Mazda et le marché automobile européen

Un chiffre d’affaires nettement en hausse

Pour l’année 2014, Mazda affiche, pour la première fois depuis longtemps, un chiffre d’affaires en hausse. Avec un profit de 182 milliards de yens, soit environ 1,36 million d’euros, pour l’année, Mazda annonce un bénéfice trois fois supérieur à celui enregistré en 2013. Désormais, Mazda, qui compte bien augmenter son volume de ventes, table sur un chiffre d’affaires de 210 milliards de yens pour cette année et espère vendre 1,5 million de véhicules d’ici à 2016.

Des ventes également en hausse en Europe

C’est surtout en Europe, où ses ventes ont progressé de 23% avec 159 000 unités vendues, que Mazda souhaiterait aujourd’hui s’implanter durablement. Pour 2015, le constructeur mise désormais sur la vente de 200 000 nouveaux exemplaires. Un objectif ambitieux, certes, mais qui reste cohérent avec le dynamisme affiché par la marque au pays du Soleil-Levant.

De sérieux arguments

Pour atteindre cet objectif, Mazda le sait, la marque devra entamer un bras de fer acharné avec ses nombreux concurrents. Pourtant, la marque a de sérieux arguments à faire valoir, susceptibles d’attirer toujours davantage de clients potentiels, notamment la technologie SKYACTIV, qui équipe certains de ses nouveaux modèles, comme la nouvelle Mazda3, la Mazda6 ou encore le Mazda CX-5. Grâce à leur consommation de carburant parmi les plus basses du secteur, ces véhicules pourraient bien séduire rapidement le public. La plus européenne des marques japonaises poursuit donc son évolution, dans l’espoir de devenir, d’ici à quelques années, une véritable référence sur le continent européen.

Essayez les derniers modèles auto

– Service gratuit

– Dans les concessions les plus proches de vous

– Tous les nouveaux véhicules neufs de nos marques partenaires